Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les lectures de Koko

En construction...

Publié par kokolecture sur
Publié dans : #Chroniques : Young Adult, #Gallimard

Lina est une jeune Lituanienne comme tant d'autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d'art. Mais une nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l'arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d'un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l'amour des siens et son audace d'adolescente. Dans le camp, Andrius, dix-sept ans, affiche la même combativité qu'elle... Le récit de Lina vous coupera le souffle. Vous n'aurez qu'une envie : faire partager cette histoire aussi terrible qu'exemplaire, qui irradie d'amour et d'espérance. Déjà un classique dans de nombreux pays.

 

Edition Gallimard 
Paru le 13/10/11
432 pages
14.00 euros 

 

Mon avis :

J'ai beaucoup entendu parler de ce livre sur la blogosphère et il me tentait bien, à la fois pour sa belle couverture pure et simple que pour vos avis très positifs.

Tout au long du roman nous suivons Lina, jeune Lituanienne. En 1941 elle est obligée de quitter sa maison avec le reste de sa famille pour prendre un train à bestiaux les menant vers l'inconnu. Elle va donc survivre à un très long voyage dans des conditions inimaginables. Mais elle n'est pas seule, son petit frère Jonas, 10 ans et sa mère, participent au terrible périple aussi, mais son père demeure introuvable... Jusqu'au jour où Lina, son frère et son ami Andrius partent à sa recherche, pendant un arrêt du train. Et il le retrouve dans un autre wagon, son père va donc partir vers une autre destination.,, 

Le personnage principal, Lina, m'a énormément plu. Elle est forte et courageuse. Sa mère, (je ne sais plus son nom...) est son double en deux fois plus âgée. Il y a aussi des personnages beaucoup moins agréables (du moins au début) comme le Chauve. 

Le style de Ruta Sepetys est si poignant, si réaliste et si beau que j'en perds mes mots. Ce livre est un vrai coup de poing. Je ne sais pas comment le décrire autrement. Il est magnifique et bouleversant, je n'en ressort pas indemne. Au début de l'ouvrage, il y a deux cartes et en dessous de la première est marqué « Cette carte est destinée à donner au lecteur une idée de la distance énorme que Lina et sa famille ont parcourue. », je peux vous dire que cela fait son effet ! Quand on voit le trajet réalisé en train de bétail, je dois avouer que j'ai du mal à croire que cela soit possible, nous sommes trop heureux pour le croire. Nous sommes trop égoïstes pour oser le penser. Nous sommes trop riches pour que cela traverse notre esprit. Oui, nous ne nous rendons pas compte du monde tel qu'il était en 1941 pendant la guerre des Soviétiques. Ce livre est -malheureusement- inspiré de faits réels, que nous ne pouvons pas nier. Des poux dans les sourcils. Des soldats qui demandent à chaque ouverture des portes du train s'il y a des morts, et qui par la suite les jettent sur la voie ferrée. 300 grammes de pain par jour et par personne contre des heures et des heures de travaux forcés. De pauvres gens qui dorment dans des iourtas qu'on a leur fait construire par eux mêmes alors que dehors les tempêtes de neige font rage. Bref un monde chaotique, très bien retranscrit par Ruta Sepetys, se trouve dans ce livre.  Je pense qu'il faut lire ce livre pour se rendre compte de la misère des Lusitaniens, des Estoniens et des Letoniens en 1941. 

Bref un gros roman coup de poing que j'ai adoré. Un véritable coup de cœur.

Ma note : 5/5

 Challenges 

51/52

28